EN DÉCEMBRE : Transport Offert ♦ Bijoux en Promotion ♦ Livraison avant Noël Garantie pour toute commande jusqu'au 4 décembre
EN DÉCEMBRE : Transport Offert ♦ Bijoux en Promotion ♦ Livraison avant Noël Garantie pour toute commande jusqu'au 4 décembre

Cristal de roche

Fermer

Cristal de roche

Définition du cristal de roche

Quartz transparent incolore (dit aussi quartz hyalin).

Signification et histoire du cristal de roche

Du grec krustallos, glace, dérivé de kruos, froid glacial. En effet, pour l'Antiquité classique, le cristal de roche était le résultat d'une congélation particulièrement intense, ce qu'explique parfaitement Pline l'Ancien dans son Histoire naturelle. Moritz Anton Cappeler (1685-1769) croyait que c'était de la glace infusible.

Cristal de rocheLes Grecs utilisèrent le cristal de roche pour graver des sceaux et des intailles. Les Romains y creusèrent des coupes. Selon Pline, Néron, apprenant sa déchéance, fracassa sur le sol dans une ultime colère, deux coupes en cristal de roche pour « punir son siècle » et éviter ainsi que tout autre que lui n'y boive.

La ciselure et la confection de coupes, de nacelles et de divers objets en cristal de roche se sont maintenues jusqu'à nos jours, avec bien entendu des périodes plus ou moins fastes. La culture islamique fatimide s'exprima dans la fabrication de coupes et d'aiguières. Des coupes parvinrent dès le XIe siècle chez les empereurs germaniques, où elles furent serties à la mode byzantine, telle la coupe d'Henri II (1002-1024) du musée de la Résidence à Munich. La mieux conservée des aiguières est celle du trésor de Saint-Marc à Venise, dédiée à Al-Aziz Billah (975-996), grand protecteur des arts et lettres, qui régnait du Maghreb à la Syrie.

Les œuvres des graveurs italiens des XVIe et XVIIe siècles sont particulièrement remarquables, comme le montre le coffret du duc Albert V le Magnanime, orné de bas-reliefs représentant des scènes de l'Ancien Testament, gravé par Fontana vers 1560, conservé au musée de la Résidence à Munich, ou la célèbre coupe gravée par Saracchi, exposée au palais Pitti à Florence (82 x 62 x 50 cm) : En France, un très bel ensemble est présenté dans la galerie d'Apollon au Louvre : coupes, aiguières, nacelles, sur lesquelles sont gravées des scènes de l'Ancien Testament, comme l'Ivresse de Noé, Suzanne et les vieillards, etc. (La collection de cristaux de roche de Louis XIV comportait 532 pièces en 1723. C'était l'une des plus importantes d'Europe, comparable àCristal de roche celle des Médicis à Florence, des empereurs à Vienne, des ducs de Bavière à Munich.)

Le verre au plomb dit cristal

C'est à partir du XVIIIe siècle, quand les progrès techniques permirent d'obtenir des verres parfaitement transparents, que la ciselure des coupes en cristal de roche disparut. Fiers de leur succès, les verriers firent connaître leur production « claire comme le cristal », alors que le terme cristal commençait à s'appliquer aux verres au plomb, et que le terme quartz cessait de ne désigner que le quartz filonien opaque pour s'appliquer au cristal de roche lui-même. Actuellement, cristal ne peut s'appliquer en France que pour désigner un verre au plomb (plus de 17% de plomb) servant au décor de la table.

Un verre au plomb contenant moins de 17% de plomb est dit cristallin, un verre au plomb contenant plus de 24% de plomb est du supercristal. Les termes cristal, cristallin, supercristal sont interdits en bijouterie. L'indice de réfraction et la densité d'un verre augmentent avec sa teneur en plomb. Les tensions qui se développent dans les masses importantes sont atténuées par un recuit, mais il en demeure toujours un reliquat (observable au polariscope), cause fréquente de ruptures spontanées.

Gisements de cristal de roche

Cristals de roche à inclusionsLe cristal de roche est largement répandu à travers le monde, dans divers gîtes. En lentilles dans les pegmatites, en ségrégation dans les roches granitiques ou les laves, sous forme de filons massifs et enfin dans des éluvions et des alluvions. Les pegmatites granitiques sont fertiles en gros cristaux, notamment à la périphérie du cœur quartzeux, où se forment parfois de remarquables géodes. Le cristal de roche y est souvent fracturé et riche en inclusions, surtout de tourmaline.

Des régions privilégiées furent cependant particulièrement à l'honneur à certaines époques. Exploité dans les Alpes depuis des temps immémoriaux, le cristal de roche y suscita la profession de cristallier ou Strahler (de l'allemand strahlen, rayonner). Abondants dans les Alpes françaises et suisses, les cristaux se rencontrent dans des fissures ou des géodes de quartz, encaissés dans les massifs granitiques ou les gneiss. Ces fissures et cavités, parfois énormes, ont un aspect analogue à l'intérieur d'un four. Les cristalliers les nomment four, cave, poche ou cavité à cristaux en français. Kristallhôlhe, Kristalloch, Kristallgevôlbe, Stralloch en allemand fuorn en romand etforno en tessinois. Au début du XVIIIe siècle, dans le massif granitique de l'Aar (région de Zinggenstock, Suisse), un groupe de cristalliers dirigé par les frères Moor, de Geisshalz près de Meiringen, prospectaient un filon de quartz près du glacier de l'Unteraar à près de 2 300 m d'altitude. Après un long travail préparatoire, ils arrivèrent en 1719 dans une immense cavité de plus de 10 m de longueur qui produisit plus de 50 t de cristaux. Le plus grand pesait plus de 400 kg. Il est facile d'imaginer les difficultés rencontrées lors du transport de ces cristaux géants. Les quartz géants de Hegidorn, près de Naters (Valais), découverts entre 1770 et 1780, et le grand cristal hyalin deViesch (Valais) rapporté par Napoléon, conservé au Muséum d'histoire naturelle de Paris, sont d'autres beaux exemples.

Des cristalliers, que Pline citait déjà, continuent de nos jours à rechercher du cristal de roche, essentiellement pour se procurer des spécimens bien cristallisés.

En France, c'est essentiellement du massif du Mont-Blanc et de l'Isère que proviennent les beaux cristaux, en particulier de la mine de la Gardette, près du Bourg-d'Oisans, qui fournit les plus beaux quartz hyalins du monde. Exploité par les gens du pays depuis le XVIIIe siècle pour le quartz et l'or, ce gisement fut l'objet de travaux intermittents jusque vers 1900. Totalement abandonné, il n'est plus visité depuis que par des chercheurs de spécimens minéralogiques.

Cristal de roche du Brésil

De nos jours la majeure partie du quartz hyalin utilisé vient du Brésil :

-  Dans l'État de Minas Gérais, des veines d'une puissance parfois considérable (plus de 50 m) s'étendant sur des dizaines de kilomètres, d'orientation quelconque dans les quartzites ou les schistes argileux, sont riches en beaux cristaux (région de Diamantina). À Goiâs le quartz peut former des lentilles et des filaments recoupant en tous sens la roche encaissante, où peuvent exister d'énormes cavités remplies de cristaux comme celle de9x3xllmde dimension, rencontrée à la Lavra do Roncador près de Cristallina (plus de 7 t de quartz y furent exploitées en une seule fois).

-  Les basaltes et les andésites du plateau du Paranâ comportent de nombreuses géodes de quartz laiteux ou d'améthyste (v. améthyste), et d'agates (v. agate).

-  Enfin des alluvions contiennent parfois de nombreux galets de quartz hyalin pouvant atteindre jusqu'à 5 kg. Elles sont exploitées d'une manière artisanale dans de nombreuses régions, entre autres dans l'État d'Espîrito Santo.

Après la découverte et l'exploitation des grands gisements brésiliens, presque tous les autres pays producteurs cessèrent pratiquement leur activité. Madagascar, le Japon, l'Australie furent cependant des fournisseurs importants. Depuis la fabrication industrielle du quartz synthétique, les gîtes brésiliens ont été en partie abandonnés. On les exploite actuellement surtout pour fabriquer le verre de silice.

Dans l'État de New York, les petits cristaux d'Herkimer, parfaitement limpides, biterminés, éclatants, sont célèbres. Ils furent autrefois fallacieusement nommés diamants d'Herkimer. De tels cristaux sont encore proposés de nos jours à de crédules touristes, notamment dans les pays africains producteurs de diamants. Parfois c'est un lot de diamants bruts qui est ainsi saupoudré de 10 à 15 % de quartz et d'hématite.

Utilisations du cristal de roche

Cristal de roche du BrésilLe cristal de roche, accessoire culturel

Les sorciers duYucatân (Mexique) et les hommes-médecine apaches se servaient de cristal de roche brut pour localiser les objets et les poneys égarés. Les aborigènes d'Australie et de Nouvelle-Guinée l'utilisent pour faire pleuvoir : ceci nous rapproche de la Grèce antique, où le terme hualos appliqué au quartz transparent semble être dérivé de huo, faire pleuvoir.

Les boules en cristal de roche

Dès l'époque romaine, des boules de cristal étaient utilisées en médecine. Pline l'Ancien explique que de telles boules servaient à concentrer les rayons du soleil pour cautériser une plaie. L'une des plus anciennes qui nous soit parvenue est celle, de la grosseur d'une orange, du tombeau de Childéric Ier  (436-481), actuellement exposée au cabinet des Médailles. La plus grande du monde, dite Warner Crystal Bail, pesant 48,5 kg avec un diamètre de 32,5 cm, se trouve à la Smithsonian Institution de Washington.

Les boules en cristal de roche furent un accessoire cultuel en Chine et au Japon. Une boule en cristal de roche accompagnait souvent dans leur cercueil les nobles mérovingiens et de nombreux rois de France. La plupart furent volées lors de la profanation des tombeaux à la Révolution : elles seraient maintenant conservées dans des collections particulières. En Europe, la boule en cristal de roche sert, à partir du Moyen Age, à prédire l'avenir, en remplacement des miroirs et des boules de béryl utilisées auparavant. Toute une littérature se développe alors pour expliquer comment préparer la sphère de cristal, qui doit en particulier séjourner trois semaines dans un tombeau... Devenue accessoire des médiums, la boule de cristal transmet la vision d'événements proches. De nombreux souverains, des personnalités diverses y auraient eu recours...

Aujourd'hui encore, ce type de voyance rencontre un grand succès. Les lapidaires japonais, allemands et brésiliens sont particulièrement adroits pour façonner des sphères parfaites.

Le cristal de roche sculpté hors du Bassin méditerranéen

La ciselure du cristal de roche fut un art pratiqué dans toutes les civilisations. Le British Muséum expose une tête de mort de 21 cm de large sculptée par les lapidaires aztèques ; une autre se trouve au Louvre dans la galerie d'Apollon.

À partir du xvnf siècle, les lapidaires chinois ont façonné maints flacons à tabac et maintes statuettes. De nos jours, de nombreuses statuettes d'inspiration taoïste ou bouddhiste sont encore sculptées dans tout l'Extrême-Orient. Des objets de prestige sont parfois réalisés, comme cette énorme briolette en forme d'ceuf, pesant 7 000 carats (1 400 g), facettée dans un cristal de roche brésilien, exposée à la Smithsonian Institution de Washington.

Les beaux cristaux de quartz du haut Oubangui (Congo) ont été utilisés par les tribus N'Brous pour réaliser des labrets après taille et polissage. Ces aiguilles, pouvant atteindre 5 à 6 cm de long, étaient implantées dans la lèvre inférieure des femmes.

Le cristal de roche en bijouterie joaillerie et ornementation

 Le cristal de roche facetté en taille brillant, en cabochon, en perles est largement employé en bijouterie populaire, comme le montre une parure italienne du XVIlf siècle exposée au musée Masséna de Nice. De nombreux portraits miniatures, portés en bijoux, sont protégés par une lame de cristal de roche.

Actuellement, délicatement sculpté, il est de nouveau à l'honneur en haute joaillerie.

Cependant, il fut aussi employé comme substitut du diamant en bijouterie fantaisie (Boece de Boot, en 1609, mentionne : « du crystal, ou pseudo­diamant »). Il est la matière première de nombreux triplets quartz-ciment coloré-quartz, fabriqués au moins depuis le XVe siècle (et de manière quasi industrielle vers 1900) pour imiter les pierres précieuses et les pierres fines.

Irradié, il prend une teinte fumée, et sert à réaliser des citrines (notamment au Japon).

Avant l'apparition du cristal industriel, les cristaux de quartz (La Gardette, Isère) étaient surtout utilisés en lustrerie (suspensions de Versailles, Fontainebleau).

Synthèse du cristal de roche

Mise au point par G. Spezia de 1900 à 1909, la synthèse hydrothermale du quartz n'a cependant pas été exploitée industriellement avant la Seconde Guerre mondiale.

Le cristal de roche (ou quartz) synthétique n'est pas utilisé en bijouterie mais l'est beaucoup en horlogerie en raison de ses propriétés piézoélectriques (montres à quartz).

Recherche sémantique liée au cristal de roche

♦ Cristal de roche propriété
Cristal de roche brut 
Cristal de roche vertu
♦ Lithothérapie cristal de roche
Cristal de roche signification 
♦ Quartz rose
♦ Pendentif cristal de roche
Cristal de roche purification