EN DÉCEMBRE : Transport Offert ♦ Bijoux en Promotion ♦ Large sélection de bijoux garantie pour Noël
EN DÉCEMBRE : Transport Offert ♦ Bijoux en Promotion ♦ Large sélection de bijoux garantie pour Noël

Perle de melo - Composition et valeur - Rareté des perles de melo

Fermer

Perles de melo

Gastéropodes volutes

Perles de meloPlusieurs espèces

Les perles de Melo sont les plus convoitées parmi les perles rares. Elles sont issues de grands gastéropodes de la famille des volutes. Plusieurs espèces produisent des perles :

- La volute melon (Melo melo),
- La volute (Melo broderipii)
- La volute diadème (Melo amphora).

Localisation des perles de melo

Les deux premières espèces sont surtout localisées le long des côtes de la Birmanie, de la Thaïlande et du Vietnam. Le Melo amphora, la plus grande des espèces, vit le long des côtes indonésiennes, jusqu'en Australie.

Couleur des perles de melo

L'intérêt pour les perles de Melo date de la fin des années 1990. On a alors beaucoup parlé d'une série de perles extraordinaires, orange vif, rangées dans une boîte marquée au nom de la famille impériale du Vietnam. Cette boîte était de fabrication récente, mais les perles sont toutes authentiques, d'extraordinaires sphères, certaines de la taille d'un œuf de caille et toutes d'une couleur orange magnifique.

Composition de la perle de melo

La matière est celle des perles de lambi, une matière porcelainée dure avec des effets de flammes remarquables. Il s'agit donc d'une perle non nacrée, faite d'aragonite en prismes.

Une publication sur cette collection, qui date de 1999, apporte la lumière sur l'origine de ces perles. Dans The Pearl and the Dragon, le gemmologiste Kenneth Scarratt est le premier à les rapprocher du Melo.

Valeur de la perle de melo 

Vente aux enchères Christies

 Depuis, de telles perles se font plus fréquentes, et quelques dizaines par an apparaissent sur le marché désormais. Les pêcheurs ont l'appétit aiguisé par la valeur que prennent les perles de Melo, comme ce fut le cas de la vente aux enchères chez Christie's à Hongkong en 1999. Devant une salle médusée, une perle de 23 mm par 19,35 mm a pulvérisé son estimation de 30 000 dollars pour atteindre la somme de 488 000 dollars.

Chasse des volutes

Ce record a pour conséquence la chasse sans retenue des volutes, magnifiques gastéropodes dont les jours sont certainement déjà comptés. Cette chasse ont essentiellement lieu sur les côtes birmanes et thaïes, et dans une moindre mesure les côtes vietnamiennes. Les pêcheurs de ces contrées ne pèchent plus guère le poisson. Attirés par le gain potentiel, ils se livrent à une véritable extermination des volutes, leur propre survie comptant plus que celle de l'espèce.

Collection des perles de melo

- La plus grande perle de Melo connue pèse 412 carats, presque la taille d'une balle de golf.

- En 2008, une perle de 390 carats a été analysée par le laboratoire du GIA à Bangkok.

- Les collections du Qatar ont la bonne fortune de contenir une très belle perle dont l'origine est précisément connue : un coquillage de Melo broderipii. Elle pèse 45 carats, pour 18 mm de diamètre. Une autre perle de Melo de la collection provient de la même espèce et mesure 11 mm. Ces deux perles ont une couleur claire, tirant vers la couleur cappuccino.

- Une perle observée récemment à Genève, d'un poids respectable de 212 carats, vient d'Indonésie. Elle est plutôt pâle, à l'image de la coquille des volutes de cette région. le Melo amphora. Cette espèce est un coquillage d'une grande beauté, qui peut atteindre jusqu'à cinquante centimètres. L'animal est doté d'un très grand pavillon, dans lequel les peuples de Papouasie-Nouvelle-Guinée et d'Australie taillent depuis toujours de beaux bijoux pectoraux.

Rareté des perles de melo

Les perles de Melo restent confidentielles, avec probablement moins d'un millier de belles perles en circulation. Peu de joailliers les intègrent dans leurs créations. Chopard et Boghossian les ont fait connaître en Suisse. Le génial artisan de ces perles d'exception est un créateur munichois, Stefan Hemmerle, le créateur des perles rares qui a su les valoriser dans des créations de haute joaillerie.

On a prétendu que posséder des perles de Melo était le privilège des empereurs, de Chine comme du Vietnam, et que cette perle n'est rien moins que la fameuse perle flammée après laquelle courent les dragons dans les arts chinois. Cependant, après un long examen des perles détenues dans les immenses collections de la Cité interdite, nous avons constaté qu'elle ne renferme aucune perle de Melo. En revanche, la perle d'huître est abondamment présente, et parfois dans la gueule de dragons d'or et de bronze.

Recherche sémantique liée à perles de merlo

Informations et guide sur les perles
Cultiver perles

 

→ VOIR NOS BIJOUX EN PERLES MULTICOLORES

 

Perles de lambi < ARTICLE PRÉCÉDENT

ARTICLE SUIVANT > Perles pleuroploca