EN DÉCEMBRE : Transport Offert ♦ Bijoux en Promotion ♦ Large sélection de bijoux garantie pour Noël
EN DÉCEMBRE : Transport Offert ♦ Bijoux en Promotion ♦ Large sélection de bijoux garantie pour Noël

Perles de lambi - Strombe rosé

Fermer

Perles de lambi ou strombe rosé

Escargots de mer

Corne d'abondance

Les strombes, ou conques, sont de grands escargots de mer dont nous retrouvons les traces jusque dans les illustrations de la mythologie antique où bien souvent elles représentent la corne d'abondance.

Utilisations et représentations du lambi

LambiTrompette

Ce mollusque a été aussi utilisé comme trompette pour sonner à l'approche d'un danger, d'une victoire ou durant une cérémonie religieuse par exemple chez les Aztèques d'Amérique centrale.

Le long son grave, qui portait sur des kilomètres, était un signe de ralliement.

Exotisme

Les peintures de la Renaissance flamande, puis les natures mortes du XVIIe siècle et enfin les cabinets de curiosités montrent des lambis qui étaient admirés pour leur grand exotisme.

La plus connue des conques, le strombe géant ou Strombus gigas pour les biologistes, provient des Caraïbes. Les habitants des Antilles françaises l'appellent le « lambi ».

Popularité du lambi

Comment un tel coquillage, vivant si loin d'Europe, a-t-il pu être si populaire sur le Vieux Continent ?

La réponse est liée aux bateaux qui rentraient à vide des Amériques. Pour éviter le tangage et abaisser la ligne de flottaison, on bourrait la cale de lambis pour faire du ballast, à défaut de la charger de pierres, rares sur les îles caraïbes.

Arrivés dans les ports hollandais, les bateaux étaient vidés, et ces beaux coquillages roses étaient revendus pour donner un petit parfum d'exotisme une fois le coquillage déposé sur un linteau de cheminée ou un buffet d'ébène.

Personne ne soupçonnait alors que l'animal qui vivait dans ces coquilles produisait parfois des perles, parmi les plus belles et les plus rares, des dragées roses qui eurent leur première heure de gloire au XIXe siècle, à l'époque victorienne.

Pêche du lambi

Les perles de lambi de qualité apparaissent en moyenne toutes les vingt mille coquilles pêchées. La pêche est pratiquée pour la chair, sur tout le pourtour de la mer des Caraïbes, tant continental que le long des côtes des innombrables îles. Les côtes du Honduras, des îles Turques et Caïques, d'Haïti et des Bahamas furent de grands centres de pêcherie.

En apnée

La pêche a été longtemps pratiquée en apnée.

À la perche

Avec une longue perche munie à son extrémité d'un double crochet pour attraper et hisser le coquillage à bord d'un frêle esquif.

En scaphandre

La généralisation de la plongée en scaphandre autonome a permis de descendre à de plus grandes profondeurs et d'organiser une véritable razzia sur les troupeaux de lambis, aimables brouteurs d'herbe marine. Le résultat ne s'est pas fait attendre : dès les années 1990, l'espèce a été mise en danger. Elle disparaîtra bientôt, malgré des règlements protecteurs qui sont malheureusement rarement respectés.

Perles porcelainées

Les perles de lambi ne sont pas des perles nacrées, faites de plaquettes d'aragonite. mais des perles dites porcelainées, constituées de prismes d'aragonite. La lumière se propage d'une extrémité du prisme à l'autre, créant de magnifiques effets lumineux appelés « flammes » qui n'ont rien à envier aux chatoiements de la nacre.

Les perles sont extrêmement résistantes, d'un beau poli très brillant. Leurs couleurs couvrent toutes les teintes selon deux gammes : du blanc au rose intense, la couleur la plus appréciée étant le rose fleur de pêcher, et du blanc au brun, la couleur la plus intéressante étant alors la couleur café au lait.

Succès du lambi, perles roses et art nouveau

Perle de lambiÉpoque victorienne et édouardienne

Les perles roses rencontrèrent leur premier succès durant les époques victorienne et édouardienne.

Art nouveau

Puis l'Art nouveau s'en empara, pour satisfaire les extravagances d'artistes inspirés par les sciences naturelles. Boutons de fleurs, fruits en grappe. glands, tout fut bon pour utiliser les perles de lambi, mais toujours par de grands créateurs, ces perles ayant toujours été onéreuses.

Tiffany

Tiffany et son principal créateur Herman Marcus s'en servirent abondamment. De cette époque date le célèbre pendentif « une perle en cage », signé Tiffany & Co. Herman Marcus créa ensuite sa propre entreprise, Marcus & Co., qui se fit l'ambassadeur de cette perle rare. Après un ultime sursaut durant la période Art déco, dans l'entre-deux-guerres, la perle de lambi finit par disparaître. À peine quelques initiés en connaissaient l'existence dans la seconde moitié du XXe siècle.

Sue Hendrickson

Dès les années 1970 cependant, la beauté de cette gemme rare exerça sa séduction sur une Américaine, grande plongeuse professionnelle, amoureuse des Caraïbes. Sue Hendrickson. Héroïne de roman comme seule l'Amérique peut en enfanter, elle se mit à acheter auprès des pêcheurs les perles qu'ils trouvaient en vidant les coquillages pour mettre la chair à sécher, ou pour la vendre sur les étals rudimentaires des plages des îles.

Cru, en salade ou en friture, le lambi est en effet délicieux. Après des décennies d'effort, Sue se retrouva à la tête d'un incroyable trésor de perles de grande qualité. C'est l'un des deux trésors d'histoire naturelle qu'elle livra au monde éberlué. Le second est le fameux Tyrannosaurus rex qu'elle exhuma dans les Badlands aux Etats-Unis. Le fossile Carnivore est aujourd'hui la gloire du Field Muséum de Chicago et porte le nom de Sue en hommage à celle qui le découvrit.

Achat de perles lambi

Comme une Alice qui serait tombée sur un immense tas de dragées roses, Sue a des perles, certes, mais des perles inhabituelles qu'il faut faire connaître. Elle intéressa à cette affaire un courtier en pierres précieuses de Genève, et les deux associés se lancèrent au début des années 2000 dans la promotion de cette ultime perle naturelle ayant véritablement un débouché commercial. C'est un grand renouveau pour la perle de lambi. Les grands noms comme Mikimoto, Tiffany, Harry Winston, Boghossian. Chopard et Hemmerle produisent des joyaux magnifiques ornés de cette gemme parmi les plus rares.

Disparition des lambis

La perle redécouverte séduit en particulier le marché asiatique, toujours curieux et prêt à payer cher toute curiosité naturelle. Malheureusement, cette perle exceptionnelle connaît ses dernières heures, et cette fois-ci pour toujours. Le stock de lambis au fond de la mer des Caraïbes ne se reconstitue pas et disparaît inexorablement.

Ce mollusque passera bientôt de statut d'espèce menacée à celui d'espèce en voie d'extinction, victime de la voracité humaine. On vivra alors, comme pour la perle naturelle de l'huître, sur les stocks existants, recyclés après chaque décès de propriétaire grâce aux maisons de ventes aux enchères.

 

→ VOIR NOS BIJOUX EN PERLES ROSES

 

Perles d'ormeau < ARTICLE PRÉCÉDENT ARTICLE SUIVANT > Perles melo