EN DÉCEMBRE : Transport Offert ♦ Bijoux en Promotion ♦ Livraison avant Noël Garantie pour toute commande jusqu'au 4 décembre
EN DÉCEMBRE : Transport Offert ♦ Bijoux en Promotion ♦ Livraison avant Noël Garantie pour toute commande jusqu'au 4 décembre

Perles du Tennessee de John Latendresse

Fermer

Une expérience américaine : Les perles du Tennessee de John Latendresse

John Latendresse

John Latendresse, dont on a déjà parlé dans la page consacrée aux mollusques perliers, est un des héros de l'aventure perlière, un visionnaire qui a voulu prouver que les moules d'eau douce américaines pouvaient donner des perles de culture.

Il ouvrit sa première ferme en 1963, grâce à la complicité de son épouse Chessy, d'origine japonaise.

Succès d'une bonne greffe

John Latendresse et son épouse ChessyLes premières greffes se faisaient par l'implantation d'un noyau, mais peu de moules survivaient.

C'est après un voyage de Chessy au lac Biwa au Japon que la greffe faite uniquement d'un morceau de greffon de tissu du manteau fut pratiquée, avec une mortalité bien réduite mais encore supérieure à 50%.

À force de recherche, le succès est finalement au rendez-vous au début des années 1970. La technique consiste à implanter les greffons dans le manteau d'une valve seulement.

Au bord de la ruine à cause de la pollution du lac Biwa, des perliculteurs japonais entrent en affaires avec John Latendresse pour perfectionner le rendement de sa ferme.

L'un d'entre eux, Miyoshi Nakojima, un greffeur du lac Biwa, est l'artisan du grand succès de la compagnie, en 1980, année où plus de dix mille moules sont greffées et leur mortalité est considérablement réduite.

American Pearl Company

La compagnie de John Latendresse s'étend, la concurrence apparaît : la culture des perles d'eau douce en Amérique du Nord prend l'allure d'une activité normale. Des perles à noyau de formes variées sont également créées.

La mort de John Latendresse en 2000 provoque un changement de cap de la compagnie. Aujourd'hui, sa fille Gina dirige l'American Pearl Company avec sa sœur Renée. Le commerce des perles prédomine, l'activité fermière ayant été cédée.

Concurrence exacerbée de la Chine

Ces expériences japonaises et américaines paraissent bien modestes si on les compare à ce qui se pratique en Chine.

♦ Si l'on raisonne en poids, l'activité perlière d'eau douce chinoise représente désormais 90% de l'activité perlière mondiale.

♦ En valeur, on en est à 10%. Ces chiffres donnent évidemment envie d'en savoir plus sur cette Chine qu'on dit être l'atelier du monde. Elle est aussi devenue la ferme perlière de la planète.

 

→ REGARD SUR NOS BIJOUX EN PERLES DE CULTURE

 

Croissance des perles < ARTICLE PRÉCÉDENT ARTICLE SUIVANT > Perles de Cortez