EN DÉCEMBRE ❄ LIVRAISON OFFERTE ❄ SÉLECTION DE BIJOUX EN PROMOTION
Haut

Bague de fiancaille

Bague de fiançailles et émotion : une histoire ancestrale et précieuse

Le jour où l'on offre sa bague de fiancailleNombreuses sont les femmes à rêver qu’un jour, l’homme qu’elles aiment au plus profond de leur cœur, les demande en fiançailles. Généralement prévues pour durer une année durant laquelle les futurs époux vont pouvoir préparer leurs futures noces, les fiançailles opèrent depuis quelques années, un retour en force partout dans le monde.

Poétique, sentimental et couronné du plus beau des présents, la bague de fiancaille, cet engagement avait en effet quelque peu disparu au cours de ces dernières décennies. La demande tout d’abord est tantôt romantique et avouée lors d’un dîner en famille, tantôt exubérante et déclamée au milieu une salle de concert, ou tout à fait intimiste, à l’occasion d’un doux réveil à deux.

La bague fiancaille quant à elle est un bijou que les femmes apprécient tout particulièrement de pouvoir porter et montrer en toutes occasions. Fréquemment assortie à la future alliance de madame et de monsieur, elle peut parfois être totalement dépareillée, par exemple dans le cas d’un modèle unique et sur-mesure pour lequel l’originalité prime.

Les festivités enfin. Parce qu’il n’y a aucune raison d’attendre le mariage pour fêter l’amour, si la demande n’est pas l’occasion d’une grande réunion de famille, celle-ci pourra être organisée peu de temps après. Même s’il ne s’agit plus d’une obligation et bien que l’usage soit aujourd’hui plus ou moins répandu selon les catégories sociales, la coutume d’offrir une bague de fiancaille à celle que l’on aime reste très ancrée dans les traditions de nombreux pays à travers le monde.

La bague de fiançailles à travers l’histoire

Célébrées depuis l’Antiquité, les fiançailles n’ont pas toujours revêtu la forme que nous leur connaissons actuellement. Dans la durée, la célébration, la symbolique et même dans l’engagement, les époques ont vu différentes interprétations de cette cérémonie.

L’Antiquité

Dans l’Antiquité, les fiançailles avaient surtout de l’importance pour les parents des futurs mariés. En effet, il n’est alors ni question de bague de fiancaille, ni de festivités. C’est d’ailleurs, pour les garçons comme pour les filles, bien souvent l’occasion de la toute première rencontre. Les pères profitaient de ce moment pour fixer le montant de la dot ainsi que les modalités du contrat qui viendrait officialiser l’union quelque temps plus tard. Chez les Romains toutefois, le futur marié offrait des pièces d’or ou d’argent, accompagnées d’un anneau de fer appelé « pronobum ». Celui-ci, en prenant la forme d’une bague fiancaille, symbolisait le contrat passé entre les deux familles.

Le Moyen Âge

Ce n’est qu’à partir du Moyen Âge que les fiançailles revêtent en grande partie la forme que nous leur connaissons encore souvent aujourd’hui. Dans la grande bourgeoisie, des fêtes somptueuses sont organisées en présence de très nombreux invités lesquels couvrent les fiancés de cadeaux. Progressivement, le simple anneau de fer est remplacé par une bague de fiancaille diamant ou sertie de différentes pierres précieuses. À compter du XIIe siècle, la cérémonie est élevée au rang de rite religieux. Dès lors, les fiançailles sont, à l’instar du mariage, bénies par l’Église.

Le XVe siècle

Il faut attendre le XVe siècle pour qu’une réelle distinction soit opérée entre la bague fiancaille femme et l’alliance. La première est alors comme aujourd’hui, très souvent incrustée de saphirs, de rubis, d’émeraudes et d’autres gemmes, tandis que la seconde, symbole de pureté et d’éternité, encore à l’heure actuelle, matérialisée par un anneau d’or jaune, rose ou blanc, de 18, 22 ou 24 carats.

De nos jours

Il est encore très répandu de choisir et d’offrir une bague de fiancaille à celle que l’on aime. La bague de fiancaille femme est à l’accoutumée faite d’or blanc ou d’argent, mais aussi de platine, pour sa longévité. Par ailleurs, elle est sertie d’une pierre précieuse plus ou moins importante qui la distingue de l’alliance de mariage. Traditionnellement il s’agit d’un diamant. Parfois, le bijou tout entier est hérité d’une aïeule.

Une nouvelle tendance veut que les pierres précieuses du mois de naissance viennent parfois le remplacer. En janvier grenat et tsavorite, en février améthyste, en mars aigue-marine, en avril diamant, en mai émeraude, en juin nacre, en juillet rubis, en août péridot, en septembre saphir, en octobre tourmaline et opale, en novembre topaze et citrine et en décembre turquoise et tanzanite. Ainsi colorée ou non, la bague de fiançailles reste de mise dans la plupart des familles, mais s’est faite plus abordable au fil du temps.

La bague de fiancaille homme quant à elle, n’existe pas vraiment. Historiquement, la famille de la fiancée offrait une montre à celui qui allait devenir par la suite, le futur marié. Dans ce cas, le choix d’un modèle haut de gamme, en argent ou en or, et pourquoi pas serti de gemmes précieuses ou semi-précieuses, pourra s’avérer opportun. Malgré tout, nombreux sont les bijoutiers à proposer des anneaux masculins à offrir en guise de cadeau de fiançailles. D’ailleurs, pourquoi ne pas en profiter pour rompre avec la tradition et opter pour un duo de bagues de fiançailles unisexes, très tendance chez les jeunes couples en ce moment ?

Une bague de fiançailles unique pour chaque femme

Bague de fiancaille femmeDécidé à vous fiancer vous l’êtes c’est certain. Mais, malgré cette fougueuse impulsion, il vous reste plusieurs étapes à franchir avant de profiter du jour tant attendu. Parmi elles, celle du choix de la bague de fiancaille femme que vous allez offrir à celle que vous aimez. Allez-vous inclure votre fiancée dans sa sélection, ou lui faire la surprise d’un présent totalement inédit à ses yeux ?

Peut-être avez-vous prévu de lui transmettre la bague portée jadis par votre mère ou votre grand-mère ? Selon la forme et le design qui la séduisent le plus, la bague de fiancaille en or rose ou la bague de fiancaille diamant, pourront être privilégiées. Monture à pierre centrale ou pierres serties sur l’anneau, le style est différent mais le charme toujours présent.

Le sertissage

Serti clos, en halo, serti griffe ou cathédrale, il existe différentes façons de mettre en valeur une pierre précieuse et spécialement un diamant, sur une bague. On parle ici de solitaire, de solitaire accompagné ou de trilogie, dans le cas de trois pierres côte à côte et de taille identique. Serti rail, à grains, pavé, français ou Castle, la bague de fiancaille or blanc et ses pierres précieuses enchâssées sur l’anneau font également partie des bijoux proposés. Élégants sans être exubérants, ces modèles peuvent présenter des gemmes sur tout ou partie de la bague, selon les envies. La bague de fiancaille saphir, rubis, émeraude et diamant, fait par exemple partie des grands classiques indémodables de la joaillerie.

Mais, au-delà des termes techniques relatifs à la bijouterie, le métal précieux utilisé, les pierres précieuses ou semi-précieuses choisies, de même que l’aspect global du bijou, possèdent une signification. Symbole d’éternité, la bague de fiancaille diamant est sans doute la combinaison la plus utilisée. Le saphir évoque la fidélité tandis que l’émeraude suggère la fertilité et l’espoir. Le rouge rubis exprime à la fois le bonheur dans l’union, et la passion qui consume le jeune couple. La présence de cette pierre précieuse sur la bague fiancaille en fait également un bijou exceptionnel en raison de sa rareté.

Messieurs, vous vous apprêtez à faire votre demande en fiançailles, ou Mesdames vous pensez que le grand jour est imminent et qu’il va bientôt vous passer la bague de fiancaille au doigt ? Toutefois, une question reste sans réponse. À quel doigt devez-vous passer ou devez-vous porter, cet anneau ? Dans l’Antiquité, il était habituel de voir les fiancées porter leur bague de fiancaille à l’annulaire de la main gauche. Les connaissances médicales de l’époque voulaient en effet qu’une veine, la Vena Amoris ou veine d’amour, relie ce doigt directement au cœur. L’engagement n’en était donc que plus fort et romantique.

Si aujourd’hui chacun sait que ce n’est pas le cas, l’habitude est restée. Actuellement, la bague fiancaille femme se porte toujours à l’annulaire gauche. À la suite de la cérémonie de mariage, il est d’ailleurs courant de voir l’alliance venir s’y juxtaposer ou se placer sur l’annulaire de la main droite. Ainsi, la question « bague de fiancaille, quel doigt ? » ne devrait plus vous poser de souci. Vous avez désormais la solution à portée de main.

Bague de fiançailles : de nombreux facteurs de prix

Selon vous, quel est le tarif idéal pour une bague de fiançailles qui restera parmi les plus beaux souvenirs de votre douce moitié ? Au début du 19e siècle, il était de bon ton d’investir au minimum un à deux mois de salaire, dans l’achat de la bague de fiancaille qui, la première, scellerait l’union du tout jeune couple. Mais qu’en est-il aujourd’hui ? Faut-il toujours dépenser autant d’argent, ou est-il désormais possible d’envisager l’achat d’une bague de fiancaille pas cher mais néanmoins représentative de profonds sentiments amoureux ?

Quel que soit votre budget, sachez que certains éléments de la bague de fiancaille seront déterminants pour le coût du bijou. Au moment du choix des pierres précieuses vous pourrez à ce propos, entendre parler de la règle des « 4C » :

  • Carat : le poids de la pierre précieuse
  • Cut : la qualité de la taille
  • Clarity : le nombre d’inclusion de la pierre (plus il est bas, plus grande est la qualité)
  • Color : la nuance du diamant, de D pour blanc à M pour jaunâtre

Ainsi, pour obtenir le prix total du bijou, il est nécessaire de prendre en compte ces caractéristiques pour chaque pierre, ainsi que leur nombre et la qualité du métal précieux, or jaune, rose ou blanc, argent 925 massif ou rhodié, mais aussi platine. Ce dernier, plus difficile à travailler, affiche généralement un prix plus élevé. Le design choisi, sa complexité ainsi que la rareté des éléments, sont également de matière à faire varier le prix à payer.

Des tarifs avantageux pour tous

Que votre budget soit très élevé ou un peu moins, n’oubliez pas que la bague fiancaille est avant tout le meilleur moyen d’officialiser votre amour. Premier symbole solennel de l’union à venir, elle doit avant tout refléter le bonheur que vous avez à lui offrir, et le sien, à la recevoir. Si la tradition veut qu’un diamant soit utilisé le plus souvent sous forme d’un solitaire, en matière de bague de fiançailles rien n’est obligatoire. Bien entendu le bijou doit être résistant et pour cela, certaines pierres fines comme l’améthyste ou le grenat ne s’avèrent pas parfaitement adaptées. Le diamant, immuable, est la pierre précieuse la plus solide. Mais laissez-vous également tenter par le rubis, le saphir ou l’émeraude, sans craindre de les voir s’altérer.

De la même façon, les modèles de bague de fiancaille qui vous seront présentés, seront souvent faits d’or 18 carats ou plus, et de platine. Pour autant l’argent, surtout si vous envisagez ensuite de l’associer à l’or blanc pour l’alliance, est lui aussi un métal précieux de qualité. Il n’existe pas vraiment de règle intransgressible en la matière, d’autant que les usages ont tendance à doucement évoluer. Aux États-Unis par exemple, la bague de fiancaille se porte de plus en plus à la main droite en signe d’indépendance. Cette pratique rend par ailleurs encore plus aisée la création de bijoux originaux et décalés.