EN DÉCEMBRE : Transport Offert ♦ Bijoux en Promotion ♦ Large sélection de bijoux garantie pour Noël
EN DÉCEMBRE : Transport Offert ♦ Bijoux en Promotion ♦ Large sélection de bijoux garantie pour Noël

Perles emprisonnées - Perles collées, soudées à la coquille

Fermer

Perles emprisonnées

Perles collées à la coquille

Un cas très particulier, qui a donné des spécimens d'histoire naturelle magnifiques, mérite d'être signalé : le cas des perles soudées à la coquille, et qui ne sont pas à proprement parler des perles blister.

La perle, un intrus au sein du mollusque

Perles dans leur coquillePour expliquer cet étrange phénomène, il faut savoir que la tendance naturelle d'un coquillage est de ne pas conserver la perle, qui constitue une gêne. Il tentera, par les mouvements des organes et du manteau, de l'expulser petit à petit.

Bon nombre de coquillages ont peut-être contenu des perles et les ont rejetées. Beaucoup de perles éjectées sont certainement parties enrichir les sédiments des océans, à jamais perdues pour les hommes.

Perles collées, soudées à la coquille

Lors du processus d'expulsion, en particulier dans les bivalves, la jolie perle ronde s'approche du bord extérieur de la coquille, là où justement le manteau est le plus actif dans la production de matière coquillière. Il arrive alors que des dépôts de coquille fraîche viennent littéralement « coller » puis cimenter la perle et la freiner dans sa migration.

Petit à petit, la perle auparavant libre se trouve intégrée à la coquille. Elle peut aussi se « coller » simplement parce que le manteau, où elle se forme, n'est jamais très épais et que le sac perlier peut se déchirer. La perle entrera alors en contact avec la coquille et se « soudera » à celle-ci.

On devine souvent la sphéricité initiale de ces perles, mais il arrive qu'elles soient englobées totalement pour ressembler alors à de vraies perles mabe.

L'oeil expérimenté des commerçants de perles

Les commerçants de perles du Golfe Arabique avaient l'œil pour repérer d'anciennes perles fines ainsi enrobées à la surface de la coquille. Ils prenaient alors le risque financier de les acheter - certes à bon prix - puis, par épluchage des couches, tentaient de retrouver la perle ronde d'origine. Cela pouvait leur valoir une juteuse plus-value !

 

→ ACHETER DES BIJOUX EN PERLES DE LUXE

 

Théorie parasitaire < ARTICLE PRÉCÉDENT ARTICLE SUIVANT > Composition des perles