EN DÉCEMBRE : Transport Offert ♦ Bijoux en Promotion ♦ Livraison avant Noël Garantie pour toute commande jusqu'au 4 décembre
EN DÉCEMBRE : Transport Offert ♦ Bijoux en Promotion ♦ Livraison avant Noël Garantie pour toute commande jusqu'au 4 décembre

Ivoire - Définition et valeur de l'ivoire - Ivoire animal et végétal

Fermer

Ivoire

Définition de l'Ivoire

Sécrétion phosphatée constituant les défenses de l'éléphant.

L'ivoire des défenses d'autres mammifères (hippopotame, morse, narval, sanglier, cachalot), de même que celui des défenses fossiles de mammouth, est également utilisé, mais sa provenance animale doit être alors précisée (voir provenance de l'ivoire).

Signification et histoire de l'ivoire

Personnage chinois en ivoireÉtymologie de l'ivoire

Du latin ebur, eboris (transcription possible de l'égyptien ah, abu), qui a donné l'adjectif éburnéen (couleur d'ivoire).

Histoire de l'ivoire

De la préhistoire au XVIIIe siècle

Depuis la préhistoire, l'ivoire sert tant à façonner des objets à la fois utiles et prestigieux, tels des propulseurs gravés, que des objets d'art, peut-être religieux, comme la dame de Brassempouy. Depuis, toutes les civilisations ont travaillé l'ivoire.

Au XIIIe siècle, la glyptique sur ivoire atteignit certainement un sommet en Europe, avec notamment la sculpture très fouillée d'autels de voyage. L'école de Dieppe, à l'époque important port ivoirien, fut très créative du XIVe au XVIe siècle, jusqu'aux XVIIe et XVIIIe siècles, début de la décadence du travail de l'ivoire en Occident. Une jolie collection est conservée au musée de cette ville. Au XVIIIe siècle, le comte d'Erbach (Odenwald, Allemagne) développe le travail de l'ivoire.

Travail de l'ivoire en Chine, au Japon

Le travail de l'ivoire commença à se développer en Chine vers le XIVe siècle pour y atteindre au XVIIe siècle une véritable virtuosité, avec des œuvres montrant jusqu'à trois plans bien distincts. À partir du XIXe siècle, les sculptures chinoises deviennent stéréotypées, suite au développement du commerce avec l'Occident. La civilisation japonaise a gravé de nombreux netsukés destinés à fermer la ceinture et accrocher divers objets, notamment des armes. Cette sculpture s'inspire toujours beaucoup de la mythologie, mais aussi de thèmes naturalistes (oiseaux, fleurs...).

L'ivoire de nos jours

À l'heure actuelle, l'ivoire est utilisé pour sculpter des objets de vitrines, des colliers, des bracelets, des broches destinées à la parure.

Commerce de l'ivoire

Pour les transactions d'ivoire, le grand centre commercial est Hongkong, par où transitaient vers 1980, quelque 700 tonnes d'ivoire par an (ce qui représente une hécatombe de 50 000 éléphants africains), soit la moitié environ de la production mondiale. Depuis, la Convention de Washington qui protège les espèces menacées restreint considérablement l'utilisation de l'ivoire.

Propriétés physiques de l'Ivoire

Couleur de l'ivoire

De couleur crème, l'ivoire est vivement fluorescent dans des tons bleutés sous la lumière noire, comme toute matière organique.

Indice de réfraction de l'ivoire

Son indice de réfraction est de l'ordre de 1,54. Sa texture le rend peu fragile, mais remarquablement élastique (aussi est-il utilisé pour la fabrication des boules de billard).

Résistance de l'ivoire

Il est peu résistant à la rayure (H = 2,5).

Du fait de sa forte teneur en matière organique, l'ivoire est très sensible à la dessiccation. Près d'une source de chaleur trop vive (radiateur, soleil derrière une vitre, etc.), il peut se fêler irrémédiablement.

Densité de l'ivoire

La densité varie avec sa teneur en matière organique :

- Pour l'ivoire d'éléphant, de 1,70 (ivoire mou) à 1,90 (ivoire dur),
- Pour les autres ivoires, de 1,90 (hippopotame) à 1,95 (narval, morse). Elle n'atteint jamais 2.

L'ivoire est attaqué par les acides.

Biologiquement, l'ivoire est sécrété par la pulpe dentaire qui occupe la cavité centrale de toute dent. Il est en général protégé par un émail dur sur sa partie externe et par un cément sur la racine. De fines fibres nerveuses issues de la pulpe dentaire, protégées par une substance gélatineuse, le parcourent selon une disposition spiralée plane. Aussi présente-t-il en section transversale des stries circulaires décentrées plus claires (les lignes de Retzius) qui forment des losanges à côtés courbes, facilement visibles et caractéristiques de l'ivoire d'éléphant. Des lignes claires parallèles à l'élongation de la défense (dent hypertrophiée) apparaissent en section longitudinale et marquent l'accroissement. Plus fin dans l'ivoire de l'hippopotame que dans celui de l'éléphant, ce grain est grossier dans celui du morse et du narval, très grossier dans ceux du sanglier et du cachalot. Microscopiquement, une fine lamelle d'ivoire montre des fibrilles orientées, ondulées, croisées par des lignes plus sombres, la section des canaux (lignes de Retzius) formant des points.

Chimiquement, l'ivoire de l'éléphant est constitué d'environ 65 % d'un phosphate de calcium proche de l'hydroxylapatite, associé à environ 35 % de matières organiques (collagène avec des traces d'élastine). Ces pourcentages varient sensiblement dans les autres ivoires.

Provenances de l'ivoire

Éléphant avec ses défenses en ivoireL'ivoire de l'éléphant provient de ses deux incisives supérieures, non protégées par l'émail. Ces défenses courbes ont une cavité centrale conique occupant le tiers de la longueur. La majeure partie de l'ivoire commercialisé provient de l'éléphant d'Afrique (Elephas africanus), dont les défenses, d'un poids moyen de 8 kg, peuvent exceptionnellement atteindre 40 kg et 3 m de longueur. Deux défenses pesant chacune environ 47 kg et mesurant respectivement 2,92 et 2,82 m de long sont connues (Musée national thaïlandais). La paire de défenses les plus lourdes se trouve au British Muséum, avec des poids de 102,7 et 107 kg pour une longueur de 3,28 m. Les plus longues (3,77 m et 3,60 m pour un poids total de 132 kg) se trouvent au Musée national de Washington. Les ivoires du Cameroun, considérés comme les plus beaux, sont d'une douce teinte crème et d'un grain très fin. Ceux du Ghana et de la Sierra Leone sont les moins appréciés.

Commercialement, l'ivoire est classé en ivoire dur, plus brillant, plus difficile à travailler, et en ivoire mou, moins sensible aux variations de température et moins cassant. Seul l'éléphant mâle d'Asie (Elephas maximus) vivant sur le continent (Inde, Myanmar, Thaïlande, Cochinchine) porte des défenses d'un ivoire mou qui jaunit assez facilement. La plupart de l'ivoire présenté comme provenant de l'éléphant des Indes serait de l'ivoire africain importé par Zanzibar (l'éléphant du Sri Lanka ne porte pas de défenses).

Ivoire de mammouth

De l'ivoire de mammouth (Elephas primigenius) congelé dans les glaces polaires se rencontre notamment dans la région de la Lena en Sibérie, mais en général seules de faibles parties de ces défenses sont d'une couleur acceptable permettant de confectionner de petits objets. Malgré une tendance à se fendiller facilement, cet ivoire gagne en popularité par suite des règlements limitant l'utilisation de l'ivoire d'éléphant.

Ivoire d'hippopotame

L'ivoire de l'hippopotame d'Afrique centrale (Hippopotamus amphibius) provient de ses incisives et de ses canines recouvertes d'émail, ces défenses pouvant peser de 1 à 3 kg.

Ivoire du morse

L'ivoire du morse (Odobenus rosmarus), qui habite les mers arctiques, est fourni par ses canines supérieures, dont la longueur peut atteindre 1 m. Le Moyen Âge l'a utilisé pour sculpter des pions de jeu.

Ivoire du narval

L'ivoire du narval, qui vit dans les mers arctiques, provient de la canine gauche du mâle, laquelle forme une pique spiralée ayant jusqu'à 3 m de longueur. Il est probable que les légendes moyenâgeuses de la licorne en sont issues ; l'une de ces « cornes de licorne », si appréciées alors, est conservée au musée national du Moyen Âge à Paris. À la fin du XIXe siècle, elles ont servi à confectionner des cannes.

Ivoire du sanglier

Les ivoires du sanglier et du phacochère ainsi que celui du cachalot, produits de leurs canines coniques et courbes, ne peuvent servir qu'à confectionner de petits objets.

Traitements de l'ivoire

Avec le temps, l'ivoire jaunit. Comme le vieil ivoire est plus apprécié que l'ivoire récent, trop blanc, il est tentant de le vieillir artificiellement. Pour cela, les Chinois le font tremper dans du thé (d'aucuns disent de l'urine), qui le pénètre et lui donne une couleur d'ivoire ancien, ou ils le brunissent à la fumée d'encens.

Une fois l'ivoire sculpté, selon des techniques utilisées pour la gravure sur bois, sans préparation préalable particulière, il est poli soit sur cuir, avec du tripoli (fine poudre de silice), soit à l'aide d'une pierre ponce. Un dernier polissage à l'huile lui donne une certaine patine. La poudre et les rognons d'ivoire produits par la taille servent à fabriquer par combustion le noir d'ivoire.

L'ivoire peut être teint à l'aide de divers sels métalliques ou des matières organiques qui pénètrent facilement dans ses canaux (rouge, vert...) ; il l'a été de tout temps, par les Phéniciens, les anciens Égyptiens, les ivoiriers de l'époque médiévale, les Chinois, etc., soit d'une seule couleur, soit en polychromie.

Par suite de sa porosité, l'ivoire peut absorber facilement la sueur, les parfums et les crèmes de beauté susceptibles de l'endommager irrémédiablement : il est donc conseillé de le laver souvent avec de l'eau savonneuse, tout en évitant de le faire sécher près d'une source de chaleur. L'ivoire peut également être terni par les vapeurs corrosives de la vie moderne, et dépoli lors du porter : il est alors possible de le raviver en le nettoyant avec de l'eau alcoolisée additionnée de blanc d'Espagne. Les craquelures dues à une brusque déshydratation, ne peuvent être éliminées : tout au plus peut-on espérer qu'elles se refermeront un peu avec le temps, si l'ivoire est réhydraté dans un linge humide serré.

Imitations de l'ivoire

L'imitation la plus convaincante de l'ivoire est fabriquée à l'aide de plaques de Celluloïd correctement « chargées » assemblées sous pression alternativement plus opaques et plus translucides, afin d'évoquer le grain de l'ivoire (mais seules sont ainsi produites les lignes parallèles). Le terme d'ivoirine qui lui est parfois appliqué est interdit en France (décret d'octobre 1950, application de la loi du 21 avril 1939).

Moins convaincants, divers plastiques, et des moulages de plâtre de couleur ocre, enduit d'un produit à base de cire ou de stéarine, ont aussi été fabriqués.

Matériaux d'aspects similaire à l'ivoire

- Os

- Bots de cervidés, ou andouillers

Corozo, dit autrefois ivoire végétal (appellation interdite) : haut d'une dizaine de mètres, un palmier d'Amérique du Sud (Phytelephas macrocarpa), connu au Pérou sous le nom de pullipunta ou homero, en Colombie sous le nom de tagua et sur les côtes panaméennes sous le nom d'anti, produit un fruit comportant six à neuf noyaux, gros comme des œufs, qui contiennent un liquide potable lors de leur formation. A la maturation, ce liquide devient laiteux puis solide et blanc, aussi dur que l'ivoire dont il prend l'aspect. Cette amande est alors une cellulose presque pure, dont la texture est typiquement celle d'un tissu végétal à cellules très allongées, comme dans le bois, et dont la densité est légèrement supérieure à 1,3. Le corozo fut utilisé au début du XXe siècle pour confectionner de petits objets (boules, pendentifs, boutons), parfois obtenus par estampage ; il a été teint en diverses couleurs (dont le rouge).

Outre l'ivoire, le corozo peut, selon sa teinture, évoquer la nacre et surtout le corail.

Un autre palmier d'Afrique centrale et septentrionale, Hyphaene thebaica, remarquable par ses feuilles en éventail, est connu sous le nom de palmier pain d'épice, du fait de la saveur de son fruit, qui comporte une noix de la grosseur d'une figue. Son amande, d'aspect similaire à celle du corozo, mais de densité légèrement inférieure à 1,4, dont la structure cellulaire rappelle beaucoup celle d'une feuille, fut aussi utilisée au début du XXe siècle pour évoquer autant l'ivoire que, teint, la nacre et le corail.

- Dents diverses

 Les molaires d'éléphant, caractérisées par leurs plaques alternées d'ivoire et d'émail, sont parfois employées. Certaines mères de famille font monter en bijou les dents de lait de leurs enfants.

- Casque corné du calao

Casque corné du calao, dit fallacieusement ivoire de calao.

Recherche sémantique liée à l'ivoire

♦ Ivoire prix
Ivoire info 
Ivoire définition
Couleur ivoire
Ivoire végétal 
Blanc d'ivoire
♦ Air ivoire
Ivoire mix dj