EN DÉCEMBRE : Transport Offert ♦ Bijoux en Promotion ♦ Livraison avant Noël Garantie pour toute commande jusqu'au 4 décembre
EN DÉCEMBRE : Transport Offert ♦ Bijoux en Promotion ♦ Livraison avant Noël Garantie pour toute commande jusqu'au 4 décembre

Fermer

Les secrets d'une bonne greffe perlière

30 juillet 2014 895 Views

L’opération consiste à l’insertion d’un greffon (un petit morceau du manteau prélevé sur une huître) et un nucléus (une bille de nacre fabriquée avec de la coquille d’huître d’eau douce) dans une huître : Le greffon et le nucléus sont ainsi insérés au sein de la poche perlière d’une huître receveuse.

 

S’en suit le développement d’un sac perlier autour du nucléus. Patientez ensuite durant 18 mois pour obtenir une perle de bonne taille.

Comment évalue t’on la valeur de la perle ?

Son prix

Celle ci va dépendre de la forme de la perle, de son lustre, sa couleur ainsi que les imperfections de sa surface.

 

Lorsque l’on parle de perles dites « top gemmes » (nous en proposons sur notre site gemperles.com), il faut savoir qu’elles représentent au mieux 5% uniquement de la production totale des fermes perlières.

 

La réussite d’une greffe, une opération périlleuse, dépendra donc de la dextérité ainsi que de l’expérience du greffeur. Dans de nombreux cas, les huîtres ne survivent pas à une telle opération, très particulièrement lorsqu’elle est mal exécutée.

 

Les statistiques sont édifiantes : Sur un panel d’huîtres greffées, 20% environ meurent dans le prochain mois, 20% n’accepte pas la greffe et entre 5/10% ne parviennent pas à survivre jusqu’au terme de l’élevage. Il reste seulement 25 à 30% d’entre elles qui donnent, au final, des perles commercialisables.

 

Sur 1 millier d’huître perlière, 1 perle seulement sera de qualité très haut de gamme et commercialisée en tant que telle.

Posted in: Perles de culture Tags: greffe
Partager