EN DÉCEMBRE : Transport Offert ♦ Bijoux en Promotion ♦ Livraison avant Noël Garantie pour toute commande jusqu'au 4 décembre
EN DÉCEMBRE : Transport Offert ♦ Bijoux en Promotion ♦ Livraison avant Noël Garantie pour toute commande jusqu'au 4 décembre

Fermer

Perles de Tahiti : Le secret de la perfection

24 novembre 2013 2597 Views

Lagons à Iti Iti

La perle est l'un des grands mystères de la nature. Sa naissance est due au plus grand des hasards, un corps étranger, un grain de sable, une micro crevette s'introduisant dans l'huître que l'on nomme ici à Tahiti, nacre.


Si la nacre est incapable de rejeter l'intrus, elle va s'en protéger en sécrétant autour de son corps une matière scientifiquement nommée aragonite, composée de carbonate de calcium. Cette même substance fabrique la coquille de l'huître.

 

Aujourd'hui, ceux qui possèdent des perles les gardent jalousement comme des trésors de famille. La technique de la perle de culture a été inventée au XVIIIe siècle par les Chinois et perfectionnée au XXe siècle par les japonais.

 

Pinctada Margaritifera

L'huître, mère des perles de Tahiti, est de la famille Pinctada Margaritifera, variété Cumingi, nom latin pour l'huître à lèvres noires. Elle est beaucoup plus rare et plus grande que l'huître Akoya qui produit la perle du Japon.Sa taille peut atteindre 30cm et son poids 5kg. Son allure plus forte ne la rend pas plus résistante, bien au contraire ! C'est une espèce excessivement fragile qui vit dans quelques lagons du Pacifique.

 

Pour croître en harmonie, il lui faut un environnement vierge, non pollué, une température constante et une nourriture riche en planctons, ainsi qu'en sel minéraux pour son épanouissement.

 

Culture des perles

Cultiver les perles est un défi de tous les instants, un travail inouï de patience, de persévérance et de savoir-faire. Si toutes ces conditions ne sont pas réunies, l'huître dépérit. Au sein des atolls polynésiens, la santé des nacres est le meilleur baromètre de la pureté des eaux. De fait, la perliculture est la plus grande protectrice de l'environnement.

 

Autre paradoxe : La Pinctada Margaritifera change de sexe pendant sa durée de vie. Elle se reproduit quand elle est femelle, après deux ou trois ans d'existence et donne naissance à des millions d’œufs ou naissains dont peu d'élus survivront.

 

À ce moment commence la rareté de la perle de Tahiti. Avec le temps et enrichi de chaque expérience, Gemperles a obtenu un savoir-faire unique en son genre lui permettant d'optimiser ses chances d'obtenir, parmi une très forte sélection, les plus belles perles au monde. La perle produite dans un environnement vivant est donc sensible à une multitude de facteurs. Chaque détail a son importance. Le site choisi pour établir une ferme doit prendre en compte : 


- La profondeur de l'eau,
- Ses fluctuations de température,
- Sa pureté sans remous,

 

L'atoll de Marueta, à 1000 nautiques de l'île de Tahiti, est un exemple réunissant de parfaits critères entre des eaux plus fraîches et un plancton très abondant qui favorisent l'épanouissement de perles d'excellente qualité.

 

Greffe des huîtres perlières

La greffe est réalisée par des spécialistes appelés greffeurs qui sont les chirurgiens opérant chaque huître et introduisant le nucléus en moins de 20 secondes.  Malgré la dextérité du greffeur, l'aventure reste incertaine et seulement la moitié des nacres greffés donnera naissance à une perle après environ trois ans de croissance.

 

Pendant tous ces mois, les nacres doivent être cajolées, protégées, brossées régulièrement et aussi protégées des prédateurs et parasites.

 

Gemperles amenée à collaborer en direct avec des fermiers perliculteurs de la zone, est en contact étroit avec des biologistes, des experts en milieux marins qui ont percé quelques-uns des mystères de l'huître et ont ainsi amélioré l'espèce.

 

Le moment est enfin venu d'ouvrir l'huître avec mille précautions et de récolter le produit de ce dur labeur. C'est toujours une émotion intense de voir émerger la perle. Malgré la dextérité des greffeurs et les mille et une attentions des équipes en place, l'huître est un être vivant difficilement maîtrisable.

Partager