EN DÉCEMBRE : Transport Offert ♦ Bijoux en Promotion ♦ Large sélection de bijoux garantie pour Noël
EN DÉCEMBRE : Transport Offert ♦ Bijoux en Promotion ♦ Large sélection de bijoux garantie pour Noël

Bénitoïte - Type de bénitoïte - Pierre précieuse bleue

Fermer

Bénitoïte

Définition de la bénitoïte

Silicate de titane et de baryum cristallisant dans le système hexagonal (seul exemple connu de tétartoédrie triangulaire).

Histoire de la bénitoïte

BénitoïteDeux prospecteurs, J. M. Couch et L. B. Hawkins, la découvrirent en automne 1906 dans le comté de San Benito (Californie, Etats-Unis). Ils crurent avoir trouvé du saphir et la présentèrent comme tel à un lapidaire de San Francisco, mais celui-ci soumit les échantillons au professeur G. D. Louderback, qui les identifia comme une nouvelle espèce minérale nommée bénitoïte en raison de sa provenance.

Cette note, publiée en 1909, faisait état de deux autres espèces nouvelles dans le même gisement : la neptunite et la joaquinite. La bénitoïte a été ultérieurement signalée en Arkansas (Etats-Unis) et au Japon.

Propriétés physiques de la bénitoïte

Pierre de bénitoïte facettéeAttribuée au titane, la couleur bleu saphir de la bénitoïte (gamme allant du quasi-incolore au bleu intense) est uniquement portée par le rayon extraordinaire : malgré leur forme triangulaire tabulaire, les cristaux doivent donc être taillés de sorte que la table de la pierre facettée soit parallèle à l'axe de symétrie, ce qui exclut la possibilité d'un bon rendement en masse.

Très dichroïque, inerte sous la lumière noire, mais vivement luminescente dans des tons bleu très pâle sous les rayons ultraviolets courts, la bénitoïte est uniaxe positive avec des indices de 1,757 (rayon ordinaire) et 1,804 (rayon extraordinaire) et une biréfringence de 0,047. Toutefois, la forte absorption du rayon extraordinaire ne permet pas d'observer nettement le phénomène de doublage.

De fines aiguilles de natrolite sont parfois incluses dans le cristal. L'observateur trop hâtif peut donc facilement la confondre avec un saphir du Sri Lanka. Mais la densité n'est que de 3,65 et la dureté est légèrement inférieure à celle du quartz (6,5 à 7) ; malgré la petitesse des cristaux, la bénitoïte, qui est en outre peu fragile, serait une gemme utilisable en joaillerie si elle n'était pas si rare.

Gisement de bénitoïte

Situé sur le flanc ouest de la vallée du San Joaquim, dans la partie sud de la chaîne des Diablo Ranges, composée de roches métamorphiques de haute pression associées à des serpentines, le gisement de bénitoïte de New Idria est actuellement le seul endroit au monde où elle est exploitable commercialement. La bénitoïte et d'autres espèces rares y occupent les cavités à natrolite d'une amphibolite plissée.

Travaillé dès 1912 par de petits puits, le gisement n'est exploitable qu'au printemps du fait des conditions climatiques.

Avec le temps, l'exploitation s'est développée : 2 500 carats taillés ont été produits de 1907 à 1967, de même de 1968 à 1997. Ces 5 000 carats ont donné au total 4 000 pierres facettées environ, dont 15 seulement de plus de 2 carats. La moitié des bénitoïtes facettées pèsent moins de 0,5 carat. Le gîte colluvial originel est épuisé, mais une prospection a mis en évidence une extension qui sera exploitée dès 1998.

Utilisation de la bénitoïte

La bénitoïte reste une gemme de collectionneur : les pierres taillées de plus de 2 carats sont très rares. La plus grande connue, conservée au musée d'histoire naturelle de New York, pèse 7,6 carats. Une parure complète fut réalisée avec des bénitoïtes ; le collier, qui comportait un pendentif de 6,53 carats, fut volé, puis retrouvé, mais non le pendentif.